Les pathologies plaquettaires : Les plaquettes


Qu'est qu'une plaquette ?

Les plaquettes sont des cellules sanguines, si petites qu'elles ont été ignorées pendant longtemps. Elles sont issues des mégacaryocytes (MK) qui sont des cellules qui prolifèrent et maturent dans la moelle osseuse. La fragmentation du cytoplasme des MKs donne naissance, au niveau des sinus vasculaires, aux plaquettes, cellules anucléées. Les plaquettes restent dans la circulation sanguine  pendant 8 jours puis sont éliminées.

Quel est leur rôle ?

Leur principale mission est d'assurer l'arrêt des saignements lors de lésions vasculaires. En effet, la quantité de sang que peut perdre l'organisme est limitée. Pour se protéger de ce risque hémorragique les plaquettes colmatent les brèches des vaisseaux grâce à leurs propriétés adhésives qui vont se manifester aux sites de lésions.

Comment ces petites cellules colmatent les brèches ?

Les plaquettes possèdent à leur surface des molécules appelées récepteurs qui vont servir de point d'attache aux substances contenues dans la paroi vasculaire, comme le collagène ou le facteur Willebrand, rendues accessibles suite aux lésions des vaisseaux. Elles s'immobilisent progressivement aux niveaux des brèches vasculaires pour former une première couche encore bien fragile pour stopper le saignement. C'est alors qu'intervient une seconde série d'interactions entre protéines du plasma et récepteurs permettant la formation de plusieurs couches de plaquettes. C'est ainsi que se constitue l'agrégat plaquettaire beaucoup plus solide (figure 1). De plus, des travaux récents montrent que le rôle des plaquettes est certainement encore plus important, notamment au travers des molécules biologiquement actives qu'elles transportent et qui se déversent aux sites de la lésion. Ces substances favorisent la prolifération cellulaire et exercent ainsi un rôle dans la réparation tissulaire.

 

 

Figure 1 : Schéma montrant l'interaction des plaquettes (coloration jaune et rouge) au site vasculaire lésé.
L'apparition d'une brèche dans la paroi vasculaire va induire un saignement.
Les plaquettes sanguines vont assurer l'arrêt de ce saignement en colmatant cette brèche.
Les plaquettes à l'état normal sont de forme discoïde. L'activation plaquettaire entraîne un changement conformationnel de celles-ci, qui vont alors adhérer à la paroi lésée, puis s'agréger entre elles pour former un agrégat plaquettaire.