Protocoles en cours

PHRC MAGIC MYH9

Par Helder Fernandes, le 04/01/2010

Identification et caractérisation phénotypique et génotypique des thrombocytopénies constitutionnelles liées à des anomalies du gène MYH9

JUSTIFICATION/CONTEXTE : Les thrombopénies constitutionnelles constituent un groupe très hétérogène et encore mal connu de maladies rares. Un groupe de macrothrombocytopénies héréditaires à transmission autosomique dominante associées à des mutations du gène MYH9, qui code pour la chaîne lourde de la myosine non musculaire IIA (NMMHC-IIA), a été récemment identifié. Ces macrothrombocytopénies sont toujours associées à un et/ou plusieurs des symptômes suivants : inclusions leucocytaires (agrégats anormaux de protéine mutée), surdité, cataracte, atteinte rénale. Actuellement désignées sous le terme de «Syndrome MYH9», elles sont connues sous les noms d’Anomalie de May-Hegglin, Syndromes de Fechtner, d’Epstein, de Sebastian, et d’«Alport-like» avec macrothrombocytopénie.
Le risque hémorragique est souvent modéré mais parfois plus sévère, les anomalies extra-hématologiques peuvent apparaître tôt dans l'enfance ou chez l'adulte habituellement avant 40 ans. Les critères évolutifs sont encore mal connus. En outre, en raison de la méconnaissance de ces pathologies, le diagnostic initial est souvent celui de purpura thrombopénique idiopathique, pathologie acquise auto-immune, pouvant conduire à des thérapeutiques inefficaces, voire dangereuses, telle que la splénectomie. La prévalence du syndrome MYH9 n’est pas clairement établie. 
LE PHRC NATIONAL DESIGNE SOUS L’ACRONYME MAGIC-MYH9 (MA pour Macrothrombopénie, GIC comme contraction de génétique) a débuté le 20 juillet 2009. Il s'agit d'une étude nationale multicentrique en ouvert comprenant : 1) une étude de cohorte historique (anciens patients) et concourante (nouveaux patients) 2) une étude "cas-témoins emboîtée" : étude de la formation des proplaquettes et étude protéomique.
OBJECTIFS : l’objectif principal est d'étudier les corrélations phénotype-génotype chez les patients atteints de  syndrome MYH9 ; les objectifs secondaires sont d'apporter des renseignements sur la pénétrance et l'expressivité du syndrome MYH9, d'explorer les conséquences des mutations du gène MYH9 sur la production mégacaryocytaire et sur le protéome plaquettaire, de mettre en évidence des anomalies de régulation du gène MYH9 ou des anomalies sur d'autres gènes chez les patients pour lesquels aucune mutation sur le gène MYH9 n'aura été identifiée.
DUREE DE L'ETUDE : 4 ans dont 1 an pour les inclusions des patients et témoins et 3 ans de suivi des patients 
NOMBRE DE PARTICIPANTS : 150 patients, 60 apparentés et 150 témoins, soit au total 360 sujets.
CENTRE COORDONNATEUR DE L'ETUDE
site Paris Robert Debré du Centre de Référence des Pathologies Plaquettaires (CRPP), Hôpital Robert Debré,
48 Bd Sérurier, 75019 Paris
- Dr Nicole Schlegel, investigateur coordonnateur: nicole.schlegel@rdb.aphp.fr ou SCHLEGEL@wanadoo.fr
- Melle Camille Le Henanff, TEC de l’étude : camille.lehenanff@rdb.aphp.fr, 01 40 03 23 63
Nous espérons pouvoir compter sur tous, praticiens, patients et apparentés, pour participer à cette étude.
Merci d’avance !


Plus d'info